les mondes de Vlana

Chercher une maison d'édition malgré tout !

Accueil > Auto-édition > Chercher une maison d'édition

Je préfère me faire éditer par une maison d'édition !

Première approche :

Vous êtes inconnu ? C'est votre premier livre ? Vous voulez absolument vous faire éditer par une maison d'édition à compte d'éditeur ? Mon tout premier conseil est : ne vous faites pas trop d'illusions, il y a de fortes chances pour que vous soyez déçu.

Malgré tout, je ne veux pas vous enlever tous vos espoirs. Il y a des personnes qui arrivent à se faire éditer et parfois même, cela se transforme en un succès planétaire incroyable. JK Rowling, l'auteure de Harry Potter, en est l'illustration parfaite. Oui, mais combien d'exemples d'un tel succès avons-nous par rapport à tous ces manuscrits qui ne seront jamais publiés ?

D'après certains chiffres qui trainent sur le net, on pense qu'un jeune auteur inconnu n'a que 1% de chance de se faire publier par une maison d'édition à compte d'éditeur. Un seul misérable pour cent ! Ce qui signifie qu'il a 99% de chance de ne jamais publier son livre ou bien de le publier différemment, à compte d'auteur ou bien en auto-édition.

Peut-être, mais que dois-je faire ?

Maintenant que vous êtes prévenu, voyons la méthode à employer pour vous donner le maximum de chance face aux maisons d'édition. La première chose totalement indispensable est de relire et corriger votre manuscrit. Oui, je sais, c'est pénible et laborieux, mais ne pas le faire va réduire encore les probabilités de vous faire éditer.

Ensuite, soignez la mise en page et conformez-vous aux demandes de chaque maison d'édition que vous allez contacter. Pour mieux comprendre pourquoi vous devez absolument faire cela, mettez-vous pendant quelques minutes dans la peau de celui ou de celle qui va recevoir votre manuscrit.

Cette personne passe une grosse partie de son temps à lire des manuscrits envoyés à sa maison d'édition et cela jour après jour. Ce travail, bien qu'indispensable, n'a rien de très exaltant. À votre avis, comment va réagir cette personne face à un manuscrit propre, bien rédigé, avec peu ou pas de faute d'orthographe ? Et toujours à votre avis, comment va-t-elle réagir face à un manuscrit formaté n'importe comment et bourré de fautes en tout genre ? Inutile d'être très psychologue pour répondre à ces questions.

Pour que votre manuscrit tienne plus de quelques secondes dans les mains de la personne qui va le juger, rendez-le irréprochable ! Du moins, faites de votre mieux, car de toute façon la perfection n'est pas de ce monde... et en plus c'est très subjectif ! Heu, je m'égare ! Bref, passons !

Quelles maisons d'édition pour moi ?

Pour trouver la bonne maison d'édition, faites d'abord une liste de noms de sociétés, car tout dépend de votre thème et de votre style. Si vous êtes un lecteur assidu (ce que je vous conseille), vous avez probablement dans votre bibliothèque quelques livres qui concernent le thème sur lequel vous avez écrit (policier, SF, poésie, etc.). Quelles maisons d'édition ont édité ces livres ? Vous pensez être proche du style qu'ils publient habituellement ? Eh bien, voilà ! Vous avez déjà un début de liste !

Allez dans une librairie ou un magasin style Fnac, Virgin ou autre, et parcourez les rayons qui vous concernent. Ouvrez des livres, lisez quelques lignes et posez-vous la question : mon livre pourrait-il s'intégrer à cette collection ? Si oui, notez le nom de la maison d'édition.

J'ai ma liste... et maintenant ?

Internet est un outil idéal pour prendre des renseignements complémentaires. Munissez-vous de votre liste et cherchez les sites de ces maisons d'édition. Si vous trouvez un onglet concernant les conditions d'envoi de manuscrit, lisez-le et conformez-vous aux demandes.

Parfois, la maison d'édition annonce tout de go qu'elle ne publie pas les nouveaux auteurs. Dans ce cas, rayez-la de votre liste ; il ne sert à rien de lui envoyer un manuscrit, ce serait une perte de temps pour tout le monde. Parfois, les maisons d'édition peuvent aussi suspendre provisoirement les soumissions pour diverses causes (trop de manuscrits en attente, catalogue déjà bouclé, etc.). Respectez ce souhait et attendez que les soumissions reprennent pour envoyer votre manuscrit.

Le maitre mot ici est : respectez les souhaits des maisons d'édition, car vous les mettre à dos ne vous aidera pas à obtenir leurs faveurs ! Là aussi, inutile d'être un fin psychologue pour en arriver à cette conclusion.

À qui envoyer en premier ?

A priori, essayez en premier les plus grosses maisons d'édition. La chance pour un jeune auteur de se faire publier par elles est très mince, mais comme il faut tout tenter, autant commencer par elles. Attention, les délais de réponses peuvent être très longs : de six mois à parfois deux ans !

Essayez ensuite les maisons d'édition plus petites en terminant par les plus jeunes. Ces dernières sont plus enclines à donner leur chance à de nouveaux auteurs, mais elles ont également moins de moyens et restent fragiles. Ces jeunes maisons d'édition peuvent toutefois être un excellent tremplin pour un auteur qui débute. Elles ne sont donc pas à négliger, d'autant plus qu'elles doivent, elles aussi, prouver leur valeur. Par conséquent, leurs créateurs s'impliquent beaucoup plus dans la promotion des livres, tout simplement parce qu'il s'agit de la survie de leur entreprise.

À partir de là, je n'ai plus de conseils à donner. Mettez toutes les chances de votre côté et si ça ne marche pas... essayez encore !