les mondes de Vlana

Mise en page : quelques conseils

Accueil > Auto-édition > Auto-édition : Mise en page

Mise en page de votre document

Généralités sur la mise en page

Suivant ce que vous souhaitez faire de votre ouvrage, la mise en page diffère. En effet, si vous désirez envoyer votre manuscrit à une maison d’édition, il est bon de respecter une certaine mise en page qui ne sera pas la même que celle de la publication finale en auto-édition sur papier.

Avec l'édition numérique, la mise en page demande plus de connaissances techniques, c'est pourquoi j'ai ajouté des sections spécifiques aux formats PDF ou ePub.

Mise en page : manuscrit envoyé à une maison d’édition

Les deux premières règles importantes sont : ne pas envoyer d’extraits ou de manuscrits incomplets et surtout ne pas envoyer de manuscrits écrits à la main. De même, bien faire attention à l’orthographe et à la grammaire (voir Corrections et relectures).

Comme je le disais, la mise en page du document à envoyer à une maison d'édition est particulière. Le manuscrit (ou tapuscrit) doit être au format A4 et l’impression sur recto simple. Oui, je sais, c'est très gourmand en papier. Pour ma part, lors de l'impression de mon premier livre qui faisait 320 pages, je dois avouer que j’ai eu mal au cœur en voyant les gros tas de papier envoyés à diverses maisons d’édition. Ma fibre écologique en a pris un coup !

Il faut une police de caractère lisible : ne vous distinguez pas là-dessus en utilisant une police exotique, c’est inutile et même préjudiciable. Choisissez une police tout à fait standard : Arial, Times New Roman, Verdana. Si vous aimez les polices stylées, alors optez pour Georgia, suffisamment classique pour parfaitement bien passer à l'impression. De même, préférez une taille qui facilite la lecture : 12 ou 10 au minimum. Quant à votre texte, il doit être justifié.

Mettez une marge suffisante, car le comité de lecture peut mettre des annotations sur votre manuscrit. N’hésitez pas à aller sur les sites internet des différentes maisons d’édition pour vous renseigner sur le formatage particulier qu'elles acceptent : par exemple un nombre de lignes par page (25 est le standard), ou un double interlignage.

Mettez en pied de page la numérotation des pages et en en-tête, le nom du manuscrit avec pourquoi pas votre nom d’auteur : votre véritable nom ou bien un pseudonyme, vous avez le choix.

À faire également à tout prix : mettre vos coordonnées en première page avec bien sûr, nom et prénom, adresse complète, téléphone et également adresse email si vous en possédez une. Ce serait quand même dommage que la maison d'édition ne puisse pas vous contacter si elle avait, par chance, retenu votre manuscrit !

Certaines maisons d'édition acceptent maintenant l'envoi de manuscrit en ligne, mais elles sont encore une minorité. Si l'éditeur possède un site, n'hésitez pas à chercher toutes les informations concernant les démarches à suivre pour proposer votre manuscrit. Mettez toutes les chances de votre côté en vous conformant au maximum à leurs demandes.