les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 1 : L'incident Kaxido, page 11

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 1 : L'incident Kaxido, page 11 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 1 : L'incident Kaxido - Page 11 sur 21

Arborant le blason de Kerm, des miliciens en armures d’un vert sombre montaient la garde autour du vaisseau. Fiers de travailler pour l’un des plus puissants Conglomérats de la Guilde, ils regardaient de haut les quelques Petits Marchands qui osaient passer à proximité. Certaines rumeurs disaient qu’à ce jour, Kerm était probablement le plus riche et le plus influent Conglomérat Marchand au sein de la Guilde.

La place prise par ces Gros Conglomérats se révélait si importante, qu’elle ne laissait que peu de marge de manœuvre aux autres marchands. Ils s’occupaient des plus gros contrats, bataillant entre eux pour obtenir les accords les plus lucratifs, et ne laissaient derrière eux que des miettes sur lesquelles vivait une myriade de Petits Marchands. Ces derniers ne possédaient que leur cargo et vivaient à peine de leur métier, ce qui était d’ailleurs le cas de Nadioska.

Le vaisseau du Conglomérat de Kerm se situait non loin du Hall des Transactions. Lorsque la jeune femme passa à côté, les miliciens l’observèrent d’un œil inamical. Elle se hâta vers son cargo et essaya de ne plus prêter attention aux nouveaux arrivés. Elle avait l’intention de réceptionner ses achats, puis de prendre un repas avant de dormir quelques heures. Demain, elle choisirait une nouvelle cargaison et partirait loin de cette sordide planète.

Comme prévu, elle réceptionna la commande de ses vivres qu’elle plaça dans la chambre froide du Vinestan. Plus tard, elle prit son repas dans sa cuisine, tout en lisant son livre préféré « Les fantômes de la constellation du Lys » qu’elle avait déjà lu quatre fois ; elle adorait cette histoire qu’elle trouvait à la fois triste et fascinante.

Ce roman racontait comment une ancienne civilisation, extérieure à la Confédération, s’était implantée dans la galaxie, et avait peu à peu oublié ses origines. Au fil des siècles, cette civilisation avait évolué puis dégénéré. Dans un dernier sursaut avant leur disparition totale, ils avaient construit un gigantesque vaisseau-cité et étaient partis à la recherche de leurs origines. Ils étaient morts en essayant de parcourir le vide immense qui séparait les deux galaxies, ne laissant que des fantômes dans un vaisseau volant vers la constellation du Lys.

Bien sûr, il ne s'agissait là que d'une fiction, mais elle constituait une très agréable lecture, et la fin se révélait si triste que la jeune femme ne pouvait s'empêcher d'avoir les larmes aux yeux à chaque lecture.