les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 1 : L'incident Kaxido, page 16

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 1 : L'incident Kaxido, page 16 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 1 : L'incident Kaxido - Page 16 sur 21

Grâce au calme étrange de l’endroit, elle parvint à entendre de légers sanglots provenant d’un peu plus loin. Elle se dirigea vers la source des pleurs et pénétra dans une nouvelle pièce. Le spectacle qu’elle vit alors lui serra le cœur : deux corps gisaient sur le sol au milieu d’un tas de débris. Le petit garçon aux boucles noires et aux grands yeux bleus était assis par terre, légèrement penché au-dessus d’un des corps. Il pleurait en tenant la main de sa mère. En entendant Nadioska arriver, il leva vers elle un visage plein de larmes, et cessa un instant de sangloter.

La jeune marchande entra dans la pièce et s’approcha du premier corps. Malgré la pénombre, elle reconnut facilement le responsable du Hall dont la tête baignait dans une flaque de sang. Par acquit de conscience, elle vérifia son pouls, se doutant par avance du résultat.

Ayant malheureusement eu confirmation que l’homme était mort, elle s’approcha alors de la mère du garçon. Son visage était livide, mais elle respirait encore. Elle avait de multiples blessures, dont certaines semblaient très profondes. Nadioska n’avait pas de connaissances particulières en médecine, mais au vu de l’état de la femme, elle comprit qu’elle n’en avait plus pour très longtemps. Elle avait dû protéger son fils avec son propre corps, car le garçon n’avait rien. Elle ouvrit lentement les yeux et regarda Nadioska. Un faible sourire se dessina alors sur ses lèvres.

 - Oui. Je savais que c’était vous, dit-elle d’une voix faible.

 - Je… je ne comprends pas, murmura Nadioska surprise.

 - Je vous en prie, prenez soin de Liije, mon fils.

 - Mais je …

 - S'il vous plaît…, promettez-moi. Prenez soin de lui. Vous le devez ! C’est à vous que cette tache a été confiée.

Nadioska perturbée leva les yeux vers le garçon. Il tenait toujours la main de sa mère, mais avait cessé de pleurer. Il la regardait tristement de ses grands yeux bleus humides. Il était adorable, c’était certain. Elle ne pouvait pas nier qu’elle avait eu un faible pour lui dès la première fois où elle l’avait vu, mais elle ne pouvait pas prendre ce garçon à charge. C’était hors de question.

 - Je vais chercher des secours. Ne vous inquiétez pas, dit-elle en essayant de paraître convaincante.

 - Non. Prenez Liije avec vous. Quittez la planète au plus vite. Vous êtes en danger. N’allez pas voir les autorités, dit la femme d’une voix qui faiblissait encore. Le destin vous a choisie. C’est vous et vous seule qui devez…