les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 1 : L'incident Kaxido, page 20

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 1 : L'incident Kaxido, page 20 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 1 : L'incident Kaxido - Page 20 sur 21

 - L’objet non identifié n’est plus à portée de mes scanners, annonça Vine.

 - Il a complètement disparu ! Comment a-t-il fait ça ? s’exclama Nadioska.

 - Je ne possède pas de répon…

 - Oui, oui, je sais, coupa-t-elle.

 - Mes calculs de trajet vers le système Teedo sont terminés, continua Vine comme si de rien n’était.

 - Bien, on y va. Vine, reprends les commandes du cargo.

 - Commandes en automatique.

Nadioska se tourna vers Liije. Il était enfoncé dans le siège du copilote et à présent, il se contentait de fixer ses pieds. Elle ne savait pas trop comment aborder la suite des évènements. Qu'allait-elle faire de ce garçon ?

 - Bien, dit-elle avec un énorme soupir. Nous allons dormir pour le moment et demain, nous aurons les idées plus claires.

En fait, elle tentait de se persuader elle-même que le lendemain les solutions allaient tout à coup apparaître comme par miracle. Liije leva les yeux vers elle. Ils étaient encore humides, et son visage et ses cheveux étaient couverts de poussière. La jeune femme soupira de nouveau. Elle se leva et tendit une main vers le garçon.

 - Viens avec moi, nous allons faire une bonne toilette tous les deux et je vais te préparer une chambre où tu pourras dormir.


* * *


L’immense salle n’était éclairée que par des braseros qui diffusaient une lumière rouge et dansante sur les murs. De hautes colonnes de pierres blanches bordaient une large allée qui menait jusqu’à une volée de marches permettant l'accès à un trône taillé dans un grand bloc de marbre noir légèrement surélevé par rapport au reste de la salle.

Assis sur le trône, un homme à la silhouette fine et aux gestes empreints d’une certaine préciosité lisait un rapport qu’on venait de lui donner. Il était vêtu d’un costume bleu foncé dont le tissu de grande qualité se parait de maintes broderies dorées aux formes alambiquées.