les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 1 : L'incident Kaxido, page 5

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 1 : L'incident Kaxido, page 5 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 1 : L'incident Kaxido - Page 5 sur 21

 - Bien ! Donc, nous avions dit… cent vingt mille Sikars, n'est-ce pas ?

 - Non. Nous avions dit cent trente mille !

 - Ah, heu, oui bien sûr ! bafouilla le marchand en s’essuyant nerveusement le front. Vous savez, je fais beaucoup de transactions et j’ai parfois tendance à me tromper un peu dans les chiffres.

 - Ben voyons, murmura-t-elle.

Des types comme ça, elle en avait rencontré des dizaines ; d’un bout à l’autre de la galaxie, rien ne changeait. Ils étaient prêts à tout pour gagner trois Sikars de plus, même si pour cela, ils devaient tuer père et mère. Tout à fait le genre de personnage qu'elle ne supportait pas !

Ils entrèrent ensemble dans le Hall des Transactions dont les immenses portes restaient ouvertes quasiment en permanence. Ce Hall-ci n’était qu’un vaste espace, sans aucun mur de séparation où cohabitaient une gargote infâme et quelques boutiques minables. Le plafond culminait à une telle hauteur qu’un vaisseau de taille standard aurait pu y pénétrer. Le moindre bruit résonnait dans tout l’endroit, et il suffisait que peu de gens parlent en même temps pour y créer un brouhaha très désagréable. Le sol carrelé, en partie recouvert d’une couche de terre mêlée à de la poussière, indiquait que le nettoyage ne constituait pas ici la préoccupation principale. Au fond du Hall, le comptoir marchand occupait toute la largeur de l’espace disponible.

Nadioska et Lacsii parcoururent en silence toute la longueur du Hall pour s'approcher du comptoir. Sur celui-ci, plusieurs petits terminaux, tous connectés au Grand Central Marchand, permettaient de valider les transactions ou bien d'en chercher de nouvelles. Derrière le comptoir, le responsable du Hall discutait avec un homme visiblement assez mécontent tandis que sur le mur du fond, un écran géant diffusait en permanence les prix des marchandises à travers toute la Confédération.

 - Vous savez, reprit Lacsii tout en tapotant le clavier du terminal afin de valider la transaction, peu de cargos viennent jusqu’ici pour nous livrer ce dont nous avons besoin. Nous n’avons pas beaucoup d’argent sur cette planète et les cargos transports sont si chers de nos jours…

 - Ben c’est sûr, soupira Nadioska de plus en plus lassée par le discours du gros marchand.

L’homme lui passa le terminal. Elle vérifia les informations qu’il avait saisies et fut surprise de constater que tout semblait correct. Elle entra ses propres données et valida la transaction.