les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 1 : L'incident Kaxido, page 9

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 1 : L'incident Kaxido, page 9 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 1 : L'incident Kaxido - Page 9 sur 21

 - Bonjour, dit-il à l’adresse de Nadioska. J'aurais dû m'occuper de vous à votre arrivée, mais j'avais des problèmes à régler.

 - Ce n'est pas grave, répondit-elle sur le même ton aimable.

 - Avez-vous besoin de quelque chose ?

 - Mon cargo aurait besoin d’énergie.

 - Bien sûr. Votre cargo est le Vinestan, n'est-ce pas ? demanda-t-il sans se départir de son sourire.

 - Oui, c'est cela.

 - Ah ! Je vois que la tour de contrôle vous a mis dans un hangar un peu à l'écart, dit-il après avoir interrogé son propre terminal. Tant mieux, soupira-t-il.

 - Pourquoi donc ?

 - Oh, ce n'est rien, dit-il hésitant. Dans la soirée, nous allons accueillir pas mal de vaisseaux.

Il semblait tout à coup peu enclin à parler et lança quelques coups d'œil nerveux aux alentours. Des dockers entrés dans le Hall venaient de s'attabler pour boire quelques verres d’alcool avant de repartir travailler. L’attention du responsable revint vers la jeune femme.

 - Mais vous ne serez pas dérangée, affirma-t-il. J'ai dû faire déplacer quelques cargos tout à l'heure, car nous n'avons pas la capacité d'avoir autant de visiteurs dans notre petit astroport commercial.

 - Que se passe-t-il ? demanda-t-elle intriguée. Pourquoi autant de vaisseaux ?

Il leva les yeux de son terminal et observa brièvement Nadioska comme pour l’évaluer. Il hésita un moment, puis reprit d'une voix plus basse.

 - Hum ! Un problème à régler entre certains Conglomérats Marchands. Ils se réunissent ici. C'est une planète perdue et ils préfèrent rester discrets.

 - Un problème ? s’étonna-t-elle. Quels genres de problèmes peuvent avoir ces gens ? En général, les problèmes, ils les règlent avec leur argent ou bien avec leur milice !

 - Peut-être ont-ils un nouveau genre de problème, murmura le responsable en jetant un autre coup d'œil aux alentours avant de reprendre d'une voix normale. Mais ne vous inquiétez pas, vous êtes à l'écart de tout ça. Veuillez valider le paiement pour la location du hangar et le plein en énergie de votre cargo.

 - Bien sûr, répondit la jeune femme en entrant ses coordonnées personnelles sur le clavier du terminal.