les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 2 : Étrange rencontre, page 5

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 2 : Étrange rencontre, page 5 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 2 : Étrange rencontre - Page 5 sur 23

 - Alors, ne vous inscrivez pas, répondit-il.

 - C’est impossible, s’exclama-t-elle outrée. Aucun vendeur n’acceptera ça. C’est un système qui permet de garantir que les marchandises arriveront à bon port et que …

 - Il existe un système de transport parallèle, affirma l’homme.

 - La Confrérie des Pirates ? s’écria Nadioska. Hors de question !

 - Votre vie est en jeu, reprit l’inconnu. En dehors de l’APC et des poseurs de bombes, vous oubliez que dans cette affaire, il y a aussi les Conglomérats. Dites-moi quelle est la valeur de votre vie pour ces gens ? Pensez-vous que l’une ou l’autre de ces parties soit capable de suffisamment de pitié pour vous épargner ? Pensez-vous réellement qu’ils hésiteront à vous tuer s’ils pensent que vous êtes gênante ou dangereuse ? Vous avez été mêlée par hasard à quelque chose qui vous dépasse… enfin peut-être pas par hasard finalement, dit-il en baissant la voix et en regardant Liije.

Un silence pesant s’installa. Nadioska commençait à sentir une sourde panique monter en elle. Vexée de ne pas avoir réfléchi auparavant aux conséquences des évènements de Kaxido, elle reporta sa colère sur l’inconnu.

 - Mais qui êtes-vous à la fin ? s’exclama-t-elle avec force.

L’homme se mit à rire doucement.

 - Si vous êtes bien celle à qui je pense, dit-il en jetant un autre rapide coup d’œil à Liije, alors vous le saurez un jour.

Des rires tonitruants éclatèrent au bout de la rue. Deux hommes sortaient de l’un des tripots en se tenant l’un l’autre pour tenter de retrouver un équilibre qu’ils avaient dû perdre au fond de quelques litres d’alcool.

 - Il est temps pour moi de partir, murmura l’homme en noir. Mais rappelez-vous jeune fille. Ne faites confiance à personne et surtout pas aux agents de l’APC. À bientôt Nadioska. Je pense que nous nous reverrons.

Il contourna la jeune femme sans faire aucun bruit et s’enfonça dans l’obscurité. Lorsqu’elle se retourna pour le suivre des yeux, elle constata qu’il ne se trouvait tout simplement plus là.

 - Quoi ? Il a disparu ? C’est impossible ! Il était juste à deux mètres de moi ! Liije, tu as….

Nadioska se retourna vers l'enfant et s’arrêta net dans sa phrase. Liije souriait mystérieusement en fixant l'endroit où l'homme avait disparu.

 - Tu le connais ? lui demanda-t-elle.