les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 2 : Étrange rencontre, page 6

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 2 : Étrange rencontre, page 6 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 2 : Étrange rencontre - Page 6 sur 23

 - Non, répondit Liije en haussant les épaules.

 - Vraiment ? insista-t-elle, sentant qu’il y avait anguille sous roche.

 - Oui, vraiment, répondit le garçon avec véhémence vexé par l’insistance de Nadioska. Je ne mens pas ! Je ne le connais pas !

 - Bon, dit-elle avec une pointe d’agacement, on retourne au cargo maintenant.

Elle n’aimait décidément pas du tout la tournure des évènements. Elle devait avouer qu’elle n’avait pas pris le temps de réfléchir à ce qu'elle avait vécu sur Kaxido, et pourtant, la Confédération n'avait pas connu ce genre de violence depuis plusieurs centaines d’années. Qui donc s’était permis de poser des bombes à l’intérieur des vaisseaux des plus grands Conglomérats de la Confédération ?

Nadioska sursauta malgré elle. Des bombes à l’intérieur des vaisseaux ? Mais pour y rentrer, il fallait montrer patte blanche. Les miliciens n’auraient jamais permis de laisser monter des gens armés ou munis de bombes. C’était totalement impensable ! Chaque visiteur devait passer par une série de sas de contrôle tous munis de scanners. Impossible de passer au travers, à moins d’avoir des complices à bord.

Des complices dans plusieurs des plus puissants Conglomérats Marchands ? Nadioska sentit une vague de panique la submerger. Ceux qui avaient fait cela avaient des moyens énormes et étaient très bien organisés. L’homme en noir avait raison : quelle valeur avait la vie d’une Petite Marchande dans tout cela ? Elle passa et repassa les détails de l’événement dans sa tête, sachant très bien qu’au sein de la Guilde, elle ne valait pas grand-chose.

L'organisation de la Guilde des Marchands avait vu le jour peu de temps après la création de la Confédération des Planètes. À l’époque, les tout premiers marchands étaient indépendants, et ne subissaient aucun contrôle de la part des autorités planétaires. Cette indépendance s’était rapidement transformée en de multiples désordres et en escroqueries. Les prix fluctuaient sans cesse, sans raison particulière. Certaines marchandises allaient même jusqu’à disparaître de façon fort mystérieuse.

Les gouvernants planétaires, excédés par ces pratiques, avaient fait de nombreuses réclamations auprès de la caste dirigeante de la Confédération. Les planètes voulaient un système commercial fiable et transparent sur lequel elles pourraient se reposer. La Confédération avait compris la nécessité d’agir sans délai sous peine de voir son fragile équilibre s’évanouir. Elle avait établi les bases d’une nouvelle entité : la Guilde des Marchands.