les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 2 : Étrange rencontre, page 8

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 2 : Étrange rencontre, page 8 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 2 : Étrange rencontre - Page 8 sur 23

Au sommet de la pyramide, il y avait les grands Conglomérats aux pouvoirs énormes. En général contrôlés par une famille de notables possédant des fortunes gigantesques, ils avaient leur propre milice aux agissements souvent discutables. Certains allait même jusqu’à dire qu’ils étaient les véritables dirigeants de la Confédération, et que la caste au pouvoir n’était que des pantins dans leurs mains. Toutefois, peu de gens s’aventuraient à formuler cette hypothèse en public.

Nadioska, perdue dans ses pensées, revint à la réalité une fois arrivée devant son cargo. Elle envoya Liije ranger ses nouvelles affaires dans sa chambre, pendant qu’elle se renseignait sur les évènements de Kaxido grâce au RIC, le Réseau d’Informations Confédéré. Le Réseau fonctionnait globalement comme le Grand Central Marchand. On pouvait s’y connecter, rechercher des informations particulières et même envoyer des messages du moment que l’on connaissait le nom de code de son interlocuteur.

Le Réseau ne donnait pas beaucoup de renseignements supplémentaires sur Kaxido, mais insistait sur la gravité de l’évènement. Certains analystes politiques considéraient même cet attentat comme le début possible de la chute de la Confédération.

 - C’est le début de la fin, avait déclaré le porte-parole du Grand Chancelier Isham. Si nous ne réagissons pas rapidement en donnant plus de pouvoir à l’APC, notre société telle que nous la connaissons va bientôt disparaître sous les coups d’une poignée d’extrémistes qui ne souhaitent qu’une chose : le chaos total ! La fin de notre civilisation !

Un débat avait été lancé au Sénat, mais personne n’était d’accord sur les conclusions à en tirer. On ne savait pas qui avait posé les bombes, ni pourquoi. Pour faciliter les choses, les porte-parole des Gros Conglomérats refusaient d’expliquer la raison de leur étrange rendez-vous sur une planète aussi éloignée. Une chose était sûre, beaucoup de monde s'inquiétait.

Pour clore le dossier, le RIC diffusait le nom des trois cargos qui avaient réussi à quitter Kaxido, mais sans formuler d’accusations directes. Ils étaient juste recherchés comme témoins pour complément d’information sur l’attentat. Le RIC signalait toutefois qu’aucun des trois cargos ne s’était présenté à l’APC et que cela en soit, était considéré comme douteux.

Agacée par le manque d’information claire et les accusations sous-jacentes, Nadioska se déconnecta du RIC et, à nouveau, se força à réfléchir. Si elle restait là, dans peu de temps, quelqu’un allait trouver le Vinestan et la dénoncer à l’APC.

De nombreuses questions se bousculaient dans sa tête. Devait-elle se présenter d’elle-même ou bien devait-elle suivre les conseils de l’inconnu ? Pour l’instant, personne ne l’accusait, mais plus elle attendait, plus elle devenait une coupable potentielle.