les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 2 : Étrange rencontre, page 9

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 2 : Étrange rencontre, page 9 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 2 : Étrange rencontre - Page 9 sur 23

Et puis, qui était cet homme qui l’avait abordée pour lui dire qu’elle se trouvait en danger ? Comment avait-il pu se volatiliser si brusquement ? Il avait disparu tout comme l’étrange vaisseau argenté en orbite autour de Kaxido. Y avait-il un rapport ? Et pourquoi l’homme l’avait-il avertie ? Avait-il fait la même chose avec les deux autres cargos ?

Soudain, elle fit une étrange association d’idées et l’image de la mère de Liije lui revint en mémoire.

« Elle a eu un comportement étrange avec moi », pensa-t-elle. « Pourquoi m’a-t-elle dit : je savais que c’était vous. Et l’homme a dit : si vous êtes bien celle à qui je pense. Y aurait-il un rapport ? Et puis les parents de Liije ne semblaient pas à leur place sur Kaxido. Ils étaient trop… classes pour cet endroit ! Tout cela est lié, j’en suis persuadée ! »

Elle se dirigea vers la chambre de Liije d’un pas décidé. Ce dernier terminait de ranger ses nouveaux vêtements avec une minutie rare pour un enfant de son âge.

 - Il faut qu’on parle tous les deux, dit-elle sur un ton grave.

Le garçon se retourna vers elle et la regarda d’un air à la fois étonné et inquiet.

 - Qu’est-ce que tes parents faisaient sur Kaxido ?

 - Ils s’occupaient du Hall des Transactions, répondit Liije troublé.

 - C’est tout ?

 - Heu, je ne sais pas trop, balbutia-t-il.

 - Vous avez toujours habité sur Kaxido ? insista-t-elle.

 - Heu… non.

 - Sur quelle planète étiez-vous avant ?

 - Heu, je ne peux pas le dire, répondit l’enfant de plus en plus mal à l’aise.

 - Comment ça ? Tu ne sais pas où c’était ?

 - Si, je sais… mais je… je n’ai pas le droit de le dire, avoua-t-il en baissant les yeux.

 - Tu n’as pas le droit ? Mais qui t’a interdit ?

 - Mes parents, répondit-il à contrecœur.

 - Mais pourquoi ? insista Nadioska décidée à obtenir des réponses.

 - Parce que c’est un secret. Je n’ai pas le droit de le dire, murmura Liije.

Devant l’attitude de l’enfant, Nadioska se rendit compte qu’elle avait été un peu trop brutale. Elle soupira et s’assit sur le lit en essayant de retrouver son calme. Elle reprit d’une voix plus douce.