les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 3 : Néthias Hope, page 13

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 3 : Néthias Hope, page 13 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 3 : Néthias Hope - Page 13 sur 20

 - Tout à fait exact, jeune fille, répondit Djeid un sourire en coin.

 - Le RIC n’a jamais diffusé la cause exacte de sa mort, continua-t-elle en ignorant totalement la réplique de Djeid.

 - Oh, c’est normal ! reprit-il. Il est assez rare de se pendre alors qu’on possède assez de somnifères dans le sang pour dormir pendant une semaine.

 - C’est donc un meurtre, dit Néthias d’une voix basse.

 - J’étais là-bas, continua Djeid, et tout ce que j’ai vu m’en persuade.

 - Que faisiez-vous là-bas ? reprit Nadioska. C’est quoi exactement votre métier ? Si on peut appeler cela un métier d’ailleurs ?

Djeid sourit et se pencha en avant pour murmurer.

 - C’est un secret !

 - Un secret, hein ? dit-elle d’un ton sec. Vous êtes un espion. Pour qui travaillez-vous ? Je n’arrive pas à comprendre à quoi vous jouez exactement.

 - Je ne joue pas, jeune fille, répliqua-t-il d’un air narquois.

 - Arrêtez de m’appeler comme ça !

 - Hum, bien ! intervint Néthias pour faire diversion. Je vous en prie, commencez à manger. Je vous assure que ce repas est bien meilleur lorsqu’il est pris chaud.

Ils eurent en tout six plats différents, dont chacun était servi en petite quantité. Ils étaient fins et délicats, et Nadioska n’avait jamais rien mangé de tel. La conversation durant le repas se fit beaucoup plus banale. Djeid et Néthias se contentaient d’échanger leurs idées sur les vignobles de la planète. Ni Nadioska, ni Liije ne s’intéressaient à ce genre de chose et ils se contentèrent donc d’attendre la fin du repas, sombrant peu à peu dans une sorte de torpeur rêveuse.

Une fois le dîner terminé, Néthias se leva et s’adressa à Nadioska.

 - Cette maison est un peu grande et vous ne la connaissez pas. Permettez-moi de vous raccompagner dans votre chambre.

 - Non, laisse Néthias, répondit vivement Djeid. Je vais m’en occuper.

 - Bien. Retrouve-moi ensuite dans le salon. Nous pourrons déguster la toute dernière liqueur que j’ai achetée sur Ilka. Elle est excellente, tu verras.