les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 3 : Néthias Hope, page 16

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 3 : Néthias Hope, page 16 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 3 : Néthias Hope - Page 16 sur 20

 - Et une fois que l’Ordre aura l’argent des Gros Conglomérats…

 - Ils auront les moyens de prendre le pouvoir, affirma Djeid.

 - La jeune fille n’est pas en sécurité ici, tu le sais.

 - Je crois même qu’elle ne sera en sécurité nulle part au sein de la Confédération, soupira Djeid. Si le vote dans le Nahal lui est favorable, je demanderais un autre vote pour elle. J’aimerais l’amener sur Syl.

 - Vraiment ? s’exclama Néthias. Te rends-tu compte de…

 - Oui, je sais, dit Djeid en se mettant à rire. Je vois d’ici la tête de mon père, il va encore demander au ciel pourquoi on lui a donné un tel fils ! Je l’entends déjà dire « Tu te rends compte ? Une femme de la Confédération sur Syl ? C’est impensable ! Crois-tu vraiment que cette femme est la Céliane ? ».

 - La Céliane ? C’est une légende, non ?

 - Certains pensent que c’est vrai, murmura Djeid.

 - Et toi, tu penses que c’est elle ? demanda Néthias intrigué.

 - Je n’en sais rien et ça m’est complètement égal.

 - Djeid ! s’exclama Néthias. Tu es le fils du Conseiller ! Tu dois avoir une petite idée derrière la tête, non ?

Un silence s’établit pendant plusieurs secondes. Nadioska retenait son souffle, l’oreille tendue, essayant en vain de comprendre la conversation.

 - Si la Céliane n’est pas une légende, reprit Djeid, alors en ce qui me concerne, Nadioska est bien placée pour être cette femme.

 - Ah ! Voilà qui est intéressant ! s’exclama Néthias joyeusement. J’en suis vraiment content pour toi !

Djeid éclata de rire.

 - Calme-toi ! reprit-il. C’était juste une impression personnelle.

 - Hum, tu dois quand même bien l’apprécier pour avoir demandé un vote pour elle dans le Nahal, dit Néthias avec malice.

 - Elle est dans une position délicate, reprit Djeid avec sérieux. Elle était au mauvais endroit au mauvais moment. Elle a risqué sa propre vie pour sauver Liije. Et la voici maintenant sans emploi et sans ressource. Je ne peux pas la laisser tomber comme ça.

 - Tu m’as bien dit que c’est une Petite Marchande, n’est-ce pas ?

 - Oui. Elle ne va plus pouvoir s’inscrire au Grand Central. La seule autre solution serait pour elle de travailler pour la Confrérie des Pirates, mais elle refuse.