les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 3 : Néthias Hope, page 17

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 3 : Néthias Hope, page 17 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 3 : Néthias Hope - Page 17 sur 20

 - Je ne l’en blâme pas ! s’exclama Néthias. Travailler pour la Confrérie n’est pas de tout repos ! Je comprends sa réticence.

 - Pourtant, c’est un bon pilote. Je l’ai déjà vue à l’œuvre. Elle pourrait se débrouiller au sein de la Confrérie.

 - Allons, Djeid ! Tu connais les pirates aussi bien que moi. La vie qu’ils mènent n’est pas enviable.

 - Parce que tu crois qu’elle va retrouver une vie normale après ce qui s’est passé sur Kaxido ? répliqua Djeid. Plus jamais, elle ne pourra travailler comme Petite Marchande. C’est fini. Si le vote que j’ai lancé est refusé, alors je ne vois pas d’autres solutions pour elle que de travailler pour les pirates.

Néthias eut un long soupir.

 - Bien, reprit-il. Si ça ne te dérange pas, je vais aller me coucher. Demain est un autre jour.

Nadioska les entendit se lever. Tout en essayant de rester silencieuse, elle se précipita vers le grand escalier, dont elle monta les marches quatre à quatre. Elle faisait peu de bruit en marchant pieds nus et les deux hommes continuaient à discuter derrière elle. Elle réussit donc à s’éclipser sans qu’ils ne s’en aperçoivent. Lorsqu’elle fut hors de portée, elle remit ses chaussures et marcha normalement.

Durant tout le trajet, elle repassa dans sa tête la conversation qu’elle venait d’entendre. Que pouvait bien être le Nahal ? Et puis la Céliane ? Qu’est-ce qu’ils appelaient l’Ordre ? Et quelle était cette histoire de fantômes qui réunissaient des informations ? Tout cela ne voulait rien dire pour elle.

Ses pensées revinrent vers Djeid. Cet homme, malgré ses railleries constantes, avait l’air d’avoir finalement un peu de compassion pour elle. La jeune femme se mit à sourire. Il était agaçant, mais en même temps, tellement attachant. Elle sentit son cœur battre un peu plus vite que la normale.

« C’est ridicule ! » pensa-t-elle. « Je ne le connais même pas ! Il refuse de me dire qui il est réellement et ce qu’il veut, et en plus il semble avoir une vie particulièrement dissolue. »

Ses pensées revinrent vers la conversation qu’il avait eue avec Néthias au sujet de Madame Éléonore. Une pointe de jalousie fit son apparition dans l’esprit de la jeune femme.

« Oh non ! C’est pas vrai ! » pensa-t-elle avec colère. « Grands dieux ! Faites que je ne sois pas en train de tomber amoureuse de cet individu ! »