les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 3 : Néthias Hope, page 8

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 3 : Néthias Hope, page 8 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 3 : Néthias Hope - Page 8 sur 20

 - Oh, je suis désolé si je vous ai attristée, mon enfant, dit-il avec douceur. Venez, je vais vous montrer votre chambre. J’ai demandé à ce qu’on vous fasse préparer des vêtements pour vous et le jeune garçon. Faites-moi plaisir et portez-les pour le repas de ce soir.

Néthias les fit monter au premier étage et les conduisit à travers de longs couloirs. Il les mena jusqu’à une lourde porte de bois décorée de motifs compliqués.

 - C’est ici, dit-il. Nous soupons dans trois heures. J’enverrai quelqu’un vous chercher.

Il s’inclina très légèrement et quitta Liije et Nadioska.

 - Drôle de type, murmura la jeune femme lorsque Néthias fut hors de vue.

 - Très vieux surtout, renchérit Liije.

 - Très vieux ? Oh pas tant que ça !

 - Si ! Il a plein de rides sur le visage !

 - C’est normal, affirma-t-elle. Il doit avoir un peu plus de soixante ans.

 - Seulement ? s’exclama Liije. Pourtant, il a beaucoup de rides.

 - Qu’est-ce que tu veux dire ? C’est normal pour quelqu’un de son âge.

 - Ah bon ? s’étonna le garçon.

 - Tu n’as jamais vu quelqu’un de soixante ans ? demanda-t-elle.

 - Heu, pas comme ça.

 - Comment ça, pas comme ça ? s’exclama Nadioska.

 - C’est pas grave, coupa Liije en poussant la porte de la chambre.

Ils pénétrèrent dans une grande chambre richement décorée. Un lit à baldaquin, de taille tout à fait respectable, était disposé contre le mur droit. En face, il y avait une cheminée, et non loin, un fauteuil à l'aspect particulièrement confortable. Au sol s'étendait un grand tapis bordeaux, brodé de motifs mordorés. Dans un coin de la chambre, une petite bibliothèque en bois précieux contenait une bonne trentaine de livres-feuilles qui semblaient particulièrement anciens.

Derrière eux, quelqu’un frappa à la porte restée ouverte. Il s’agissait d’une jeune fille qui travaillait au service de Néthias Hope. Elle avait les bras chargés de vêtements. Elle fit une brève révérence devant Nadioska et lui présenta les habits.

 - Monsieur Hope m’a demandé de vous apporter ceci, dit-elle sur un ton aimable. Ils sont pour vous et le garçon. Je vous ai aussi préparé la salle de bain.

Elle désigna une petite porte en bois située non loin du lit.