les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 3 : Néthias Hope, page 9

Accueil > Lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 3 : Néthias Hope, page 9 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 3 : Néthias Hope - Page 9 sur 20

 - S’il vous manque quelque chose, utilisez cette sonnette, dit-elle en pointant du doigt un petit interrupteur placé sur le côté droit de l’encadrement de la porte.

Nadioska la remercia et prit les vêtements. La jeune fille fit une nouvelle révérence sommaire et partit en refermant la porte derrière elle.

Lorsque trois heures plus tard, Djeid vint chercher les deux invités, il ne trouva que Liije dans la chambre. Ce dernier avait mis un costume de velours bleu nuit et était assis dans le fauteuil, parcourant des yeux un livre-feuille ouvert en grand sur ses genoux.

 - Où est Nade ? demanda Djeid.

 - Oh, elle est dans la salle de bain, répondit Liije en faisant un signe en direction de la pièce. Ça fait au moins une heure qu’elle est là-dedans !

Djeid s’approcha et donna deux petits coups contre la porte.

 - Nadioska, il est l’heure de souper, dit-il.

La porte s’ouvrit brusquement et Djeid dut faire un bon en arrière pour éviter la jeune femme qui en sortait, tel un diable jaillissant de sa boîte, un air furibond sur le visage. Elle avait relevé ses cheveux dans un chignon maladroit et avait revêtu une longue robe de velours pourpre dont les amples manches de tissu transparent rose étaient brodées de délicats motifs floraux. Un corset, lui aussi brodé, partait de dessous sa poitrine et descendait jusqu’au milieu de ses hanches.

 - Ça ne va pas du tout, hurla-t-elle.

Djeid la regarda de la tête aux pieds, à la fois admiratif et étonné.

 - Qu’est-ce qui ne va pas ? demanda-t-il stupéfait.

 - C’est beaucoup trop… beaucoup trop…, balbutia-t-elle en remuant les bras de façon désordonnée.

 - Oui ? dit Djeid pour l’encourager à s’exprimer.

 - Décolleté ! Cette robe est beaucoup trop décolletée !

Djeid éclata de rire, tandis que Liije laissait tomber son livre pour jeter un coup d’œil au fameux décolleté.

 - Je ne peux pas mettre ça… c’est vraiment…. Indécent ! reprit la jeune femme, les joues rouges de colère.

Djeid s’approcha le sourire aux lèvres et se pencha sur son corsage pour le fixer avec l’attention d’un expert en la matière. Nadioska recula d’un pas, choquée et étonnée par son attitude.

 - Hum, c’est vrai, ce décolleté ne va pas du tout, dit Djeid feignant d’être sérieux. Voyons, qu’est-ce qui cloche ?

Il s’éloigna de quelques pas et posa une main sur son front en faisant mine de réfléchir de façon intense.