les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 5 :Bienvenue sur Syl, page 19

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 5 :Bienvenue sur Syl, page 19 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 5 :Bienvenue sur Syl - Page 19 sur 21

Nadioska réfléchit pendant quelques secondes. Elle se remémora la mère de Liije et l’étrange réaction que celle-ci avait eue.

 - Les parents de Liije devaient croire en cette histoire, affirma-t-elle.

 - Pourquoi donc ?

 - La mère de Liije a eu un drôle de comportement avec moi.

 - Vraiment ? Comment ça ? questionna Djeid visiblement étonné.

 - La première fois qu’elle m’a vu, elle a eu une réaction très bizarre et après quand je suis allée sauver Liije, elle m’a dit un truc du genre « je savais que c’était vous, vous devez vous occuper de mon enfant, le destin vous a choisi ».

 - J’ignorais cela. Les parents de Liije n’ont pas eu le temps de se connecter au Nahal avant de mourir, et Liije lui-même est trop jeune pour pouvoir le faire. Il faut un entraînement de plusieurs années à un sylian pour pouvoir établir une connexion.

 - Et vous croyez quand même que j’en suis capable ?

 - Je n’en ai aucune idée. En tout cas, la mère de Liije semblait le penser.

 - Pourquoi cette famille n’était-elle pas sur Syl ? questionna-t-elle prise de curiosité.

 - Ils étaient ce que nous appelons des « permanents ». En fait, nos espions sont divisés en deux groupes bien distincts : les fantômes et les permanents. Les fantômes sont des gens qui récoltent des informations tout en restant les plus discrets possible. Ils vont et viennent et font… ce qu’ils ont à faire.

 - Comme vous, affirma-t-elle. Vous êtes un fantôme !

 - Exact, dit Djeid avec un sourire. Les permanents, quant à eux, vivent en intégration totale au sein de la Confédération. Certaines familles sont intégrées depuis plusieurs générations. Elles vivent comme n’importe quelle autre famille et se contentent d’observer ce qu’il se passe. Rien dans leur attitude ne doit trahir le fait qu’ils sont sylians. Ils nous fournissent les informations grâce au Nahal, ce qui est totalement indétectable pour la Confédération puisque nous n’utilisons aucun objet pour cela, juste nos esprits.

 - Les parents de Liije étaient donc des permanents.

 - Ils étaient arrivés sur Kaxido depuis très peu de temps. Nous les avions envoyés juste après avoir appris qu’une réunion des Grands Conglomérats allait se faire là-bas. Nous avions eu très peu d’informations à ce sujet et nous voulions en savoir plus. Moi, je n’étais là-bas que pour un complément d’espionnage. Le père de Liije était en charge du problème et devait superviser la totalité de l’opération.