les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 5 : Bienvenue sur Syl (page 7)

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 5 : Bienvenue sur Syl, page 7 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 5 : Bienvenue sur Syl - Page 7 sur 21

Il était assez grand et très mince, avait un visage ridé et des cheveux entièrement blancs aux reflets argentés. Il portait une longue robe jaune pâle au tissu souple, sans aucune décoration, avec une simple ceinture autour de la taille. Il s’approcha de Nadioska avec un sourire aimable sur le visage.

 - Bonjour, dit-il à l’adresse de la jeune femme d’une voix douce et légèrement éraillée, je suis heureux de vous accueillir sur notre planète. Je m’appelle Dvalime, je suis le Conseiller… et également le père de Djeid.

 - Enchantée, répondit Nadioska en faisant une petite révérence.

 - Ne vous inclinez pas devant moi, dit Dvalime avec un sourire chaleureux. Le titre de Conseiller est purement honorifique. Je ne suis ni roi, ni président. Nous n’avons pas ce genre de chose ici. Mais, je vous en prie, asseyez-vous.

Djeid accompagna Nadioska jusqu’à la table et lui présenta une chaise. Elle eut un moment d’hésitation avant de s’asseoir. Elle se souvenait très bien du petit manège qu’il avait fait avec Liije lorsque Néthias Hope lui avait galamment présenté une chaise, il y avait seulement quelques jours de cela. Elle jeta un coup d’œil au jeune homme, mais ce dernier ne semblait pas avoir envie de la taquiner cette fois-ci.

Dvalime s’assit à la table, tandis que les personnes qui discutaient avec lui quelques instants auparavant quittèrent la salle sans bruit. Une jeune femme entra par une autre porte. Elle était gracieuse et, elle aussi, marchait sans faire bruit en tenant un plateau argenté dans les mains. Elle disposa une assiette, remplie d’un liquide épais et orangé, devant chacun d’eux.

 - Vous devez avoir des milliers de questions à nous poser, commença Dvalime.

 - Oui, confirma Nadioska. Et la première est : comment est-ce que je suis arrivée ici ?

Djeid qui s’était assis en face d’elle prit alors la parole.

 - Quand je t’ai quittée, c’était pour mener à bien une petite enquête. Je voulais savoir pourquoi et comment l’APC avait retrouvé ton cargo si rapidement. Ce que j’ai appris ne m’a pas rassuré du tout et j’en ai déduit que l’APC devait sûrement savoir dans quel nouvel endroit je t’avais envoyée. Comme il s’agissait en plus d’une base pirate, ils n’allaient pas prendre de gants. C’était certain qu’ils attaqueraient la base sans se poser de questions. Ils pouvaient faire d’une pierre deux coups ! T’éliminer tout en prétextant que ce n’était qu’une base pirate. J’ai vraiment été stupide sur ce coup-là.