les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 5 : Bienvenue sur Syl (page 9)

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 5 : Bienvenue sur Syl, page 9 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 5 : Bienvenue sur Syl - Page 9 sur 21

 - Petit, oui, mais très efficace ! répondit-il en faisant un clin d’œil.

Nadioska jeta un coup d’œil surpris au jeune homme. Ça y est l’autre Djeid revenait bien à la charge ! Il n’avait pas réussi à rester agréable bien longtemps.

 - Tout ça ne me dit pas comment je suis arrivée ici, reprit-elle un peu plus sèchement qu’elle ne l’aurait voulu.

 - Je me suis donc… téléporté sur l’astéroïde pirate, dit Djeid. J’y étais déjà venu à plusieurs reprises. J’ai repéré ton cargo, mais tu n’y étais pas. L’APC avait déjà lancé son attaque. Je t’ai donc recherché et ça a été assez rapide, car tu étais très proche du hangar. Une barre de soutien t’avait percutée. Tu étais inconsciente et ta tempe saignait beaucoup. Liije était à côté de toi et appelait à l’aide. Lui n’avait rien. Nous sommes revenus vers ton cargo et nous avons fait un décollage en catastrophe. Le hangar était en train de s’effondrer. En fait, tout l’astéroïde était en train de s’effondrer sur lui-même. L’APC n’a pas ménagé ses efforts.

 - Et tu… heu, vous… avez réussi à vous enfuir ? questionna la jeune femme en sentant ses joues devenir brusquement beaucoup plus chaudes.

 - Je suis moins bon pilote que toi, mais j’ai des facultés que tu n’as pas, dit-il avec un clin d'œil. En plus, c’était la confusion la plus totale ! J’ai conduit le Vinestan vers l’une de nos lunes secrètes. Là-bas, une équipe sylianne a commencé à l’examiner. Nous sommes persuadés que ton cargo est marqué d’une façon ou d’une autre. Je ne vois pas comment l’APC aurait pu te retrouver si facilement s’ils n’avaient pas réussi à mettre un mouchard à bord.

Djeid marqua une pause. Il sembla un peu hésiter avant de reprendre la parole.

 - En plus, il y a une chose qui nous ennuie énormément, dit-il en regardant brièvement son père.

 - Et qu’est-ce que c’est ? demanda Nadioska impatiente de connaître le fin mot de cette histoire.

 - C’est que nous ne connaissons pas la technologie utilisée pour marquer ton cargo.

 - Qu’est-ce que ça veut dire exactement ?

 - Qu’il se passe pas mal de choses dans la Confédération en ce moment et que nous en ignorons une bonne partie… et que ce n’est pas normal. Nous vous observons depuis des milliers d’années. Nous nous sommes infiltrés partout pour vous regarder et vous connaître. Nous pensions savoir tout ce qu’il y avait à savoir sur la Confédération. Or, ce n’est pas le cas. Cette histoire de marquage est très inquiétante. Il y a des gens au sein de la Confédération qui possèdent une technologie inconnue de nous ! Et ces gens n’ont pas de bonnes intentions.