les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 6 : Confrontation (page 20)

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 6 : Confrontation, page 20 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 6 : Confrontation - Page 20 sur 22

Ils avaient réussi à contourner le destroyer qui se trouvait maintenant derrière eux. Nadioska prit encore une fois des directions aléatoires pour éviter les tirs des canons qui se repositionnaient. Elle se sentait moins crispée, pensant que le plus dur était passé.

 - Passage en hyperespace dans cinq secondes, annonça Vine.

Heureuse d’entendre ces paroles, elle émit un long soupir de soulagement. Cette sensation agréable ne dura toutefois pas longtemps, car en jetant un coup d’œil sur ses écrans de contrôle, elle vit des chasseurs décoller du pont d’envol du destroyer.

 - Zut ! s’écria-t-elle en se crispant de plus belle sur ses commandes.

 - Quatre secondes, annonça Vine.

Les chasseurs étaient bien plus rapides que le cargo et Nadioska avait maintenant l’impression de se traîner comme une limace.

 - Zut de zut ! s’exclama-t-elle en se mordant les lèvres.

 - Trois secondes, annonça Vine.

Les chasseurs arrivaient à toute vitesse et il devenait inutile de prendre des directions aléatoires avec eux. Nadioska sentit son estomac se nouer brusquement et une vague de panique l’envahir.

 - Dieu des pilotes, ne me laissez pas tomber ! murmura-t-elle les dents serrées.

 - Deux secondes, annonça Vine.

Tandis que les sylians présents sur le cargo, mais aussi dans le Nahal, restaient silencieux, leur attention entièrement dirigée vers la course poursuite, les chasseurs les plus proches commencèrent à tirer quelques rafales d’énergie. Nadioska effectua un dernier et brusque changement de direction en espérant que la tactique soit suffisante.

 - Une seconde, annonça Vine.

Le cœur au bord des lèvres, Nadioska vit les rafales d’énergie partir dans l’espace en frôlant le cargo. Elle sentit toutefois que quelque chose avait touché son vaisseau, puis le ciel devint entièrement noir.

 - Saut effectué, annonça Vine. Le voyage durera douze heures et vingt-six minutes.

Nadioska lâcha les commandes et ferma les yeux en s’enfonçant dans son siège. Elle se sentait trembler de la tête aux pieds.

 - Eh bien, s’exclama Ilane en brisant ainsi le silence. C’était plutôt intense !