les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 6 : Confrontation (page 4)

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 6 : Confrontation, page 4 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 6 : Confrontation - Page 4 sur 22

Elle s’admira pendant plusieurs secondes devant la grande glace. Elle était propre, la robe lui allait bien, mais ses cheveux étaient terriblement mal coiffés. Décidant qu’il fallait remédier à cela, elle fouilla dans le placard situé à côté du lavabo et, après de rapides recherches, elle trouva ce dont elle avait besoin pour ses cheveux. En prenant tout son temps, elle réussit à se faire un chignon qu’elle trouva plutôt réussi. Lorsqu’elle s’admira de nouveau dans la glace, elle fut cette fois satisfaite du résultat.

Elle se sentait fraîche et printanière, prête à jeter son dévolu sur Djeid. Seule la coupure qu’elle avait toujours au-dessus du sourcil gauche la gênait quelque peu, mais elle décida dans un haussement d’épaules qu’elle allait faire avec. Après tout, la bosse qu’elle avait la veille avait disparu. C’était déjà ça et elle dut avouer que la médecine sylianne, quoique peu orthodoxe, était en fait beaucoup plus efficace que la médecine confédérée.

Elle en était là de ses réflexions, lorsqu’elle entendit la porte de la chambre s’ouvrir. Tellement sûre qu’il ne pouvait s’agir que de Djeid, elle se précipita dans la pièce, le sourire aux lèvres. C’était bien Djeid qui venait d’entrer.

Ses cernes avaient disparu et lui aussi avait dû prendre un bon bain, car ses cheveux étaient propres et son parfum habituel flottait autour de lui. Toutefois, son visage ne reflétait pas la même humeur que celle qu’arborait Nadioska. Les sourcils froncés, il n’accorda aucune attention à la silhouette printanière de la jeune femme, ce qui la fit rager intérieurement. Pourquoi avait-elle autant mis de soin à s’habiller et à se pomponner si Djeid ne faisait pas attention à elle ?

 - L’Ordre a découvert la base où est ton cargo, dit-il abruptement sans même prendre la peine de lui dire bonjour.

Le sourire de Nadioska s’évanouit aussitôt.

 - Qu’allez-vous faire ? demanda-t-elle anxieuse.

Djeid s’était connecté au Nahal et les informations qu’il recevait étaient fort inquiétantes. Une section de l’Ordre Nouveau avait trouvé la base lunaire sur laquelle il avait fait atterrir le Vinestan quelques jours plus tôt. D’après les sylians sur place, un destroyer lourdement armé et en orbite autour de la petite lune scannait la surface pour y découvrir des emplacements de bâtiments ou de passages souterrains. Le mouchard du Vinestan devait sûrement les guider.