les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 6 : Confrontation, page 5

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 6 : Confrontation, page 5 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 6 : Confrontation - Page 5 sur 22

Grâce au Nahal, Djeid était en contact avec l’esprit des sylians sur place. À travers leurs yeux, il pouvait voir le destroyer comme si lui-même se trouvait là-bas. Il sentit des remous au sein du Nahal : ses concitoyens étaient inquiets et Djeid pouvait presque palper cette peur. Elle s’insinuait dans son esprit et lui donnait l’impression que lui-même avait peur, ce qui était loin d’être le cas. Il avait toujours été au-devant du danger sans trop se poser de questions. Selon lui, la vie devait être vécue à fond, car sinon elle n’en valait pas la peine. Et si cela le tuait, eh bien, c’est que tel était son destin. Qu’importe !

Il renvoya à travers le Nahal, la question que Nadioska venait de lui poser et il sentit la présence de sylians qui appelaient toute la communauté à prendre une décision.

 - Pour le moment, nous n’en savons rien, répondit-il à haute voix à l’adresse de la jeune femme.

 - Avez-vous un moyen que je pourrais utiliser, afin d’aller sur place rapidement ? demanda-t-elle pleine d’espoir.

 - Oui, mais ça ne servira à rien. Il y a un destroyer en orbite. Nous allons avoir très peu de temps pour…

 - Écoute-moi, le coupa-t-elle. Je peux essayer de partir avec mon cargo. Après tout, c’est moi qu’ils cherchent.

 - Même si tu arrives à quitter la base, saine et sauve, ils te localiseront où que tu sois ! Nos techniciens n’ont pas eu suffisamment de temps pour réussir à trouver le mouchard qui se trouve sur ton Vinestan.

 - Justement, dit-elle précipitamment. Faisons un marché ! Je récupère mon cargo et je m’arrange pour échapper à l’Ordre. Une fois que c’est fait, vous continuez à chercher le mouchard. C’est une technologie que vous ne connaissez pas, et je suis sûre que vous mourrez d’envie de savoir comment ça fonctionne ! Non ?

Djeid ne répondit pas, mais il savait bien qu’elle avait en partie raison. La technologie de l’Ordre intriguait les sylians et ils étaient avides d’en apprendre plus sur ce mystérieux mouchard.

 - Je veux essayer, insista-t-elle presque suppliante. Djeid, c’est mon cargo ! C’est tout ce que je possède !

Le jeune homme ne s’étant pas coupé du Nahal, leur conversation avait été entendue, en quelque sorte, par tous les sylians connectés. Il décida de soutenir la proposition de Nadioska et demanda la permission de former une équipe afin d’aider la jeune femme à s’enfuir. Lui-même se portait bien sûr volontaire, et une fois le cargo parti, ils aviseraient.

Un raz-de-marée de protestations envahit le Nahal. Cette solution n’était pas acceptable, trop dangereuse, trop aléatoire. Il sentit la colère et l’indignation de ses concitoyens se projeter dans son esprit. Il en avait l’habitude. Ce n’était pas la première fois qu’il proposait une solution jugée inacceptable et ce n’était pas la première fois qu’il recevait une vive protestation en réponse.