les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 7 : De l’autre côté, page 12

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 7 : De l’autre côté, page 12 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 7 : De l’autre côté - Page 12 sur 21

 - Je n’ai fait que mon devoir.

La femme sourit étrangement.

 - Allons, capitaine, reprit-elle d’un ton mielleux. Ne soyez pas si modeste. On vous a monté en grade suite à cette mission.

 - Puis-je savoir ce que vous me voulez ? demanda Djalhy en faisant mine de s’impatienter.

 - Souhaitez-vous continuer à grimper quelques échelons supplémentaires, capitaine ?

 - Écoutez, reprit Djalhy en émettant un soupir bruyant, je dois partir avec mon équipe dans une demi-heure. Dites-moi rapidement ce que vous avez à me dire.

 - Nous avons besoin d’hommes comme vous.

 - Je sais que le Conglomérat de Kerm a besoin d’hommes sérieux vu la situation actuelle.

 - Non, répondit-elle en baissant la voix. Pas le Conglomérat de Kerm. Une autre organisation.

 - Je vous le répète, je n’ai pas beaucoup de temps…

 - Dans ce cas, capitaine, je vous laisse.

Elle se leva lentement, les yeux fixés sur Djalhy.

 - Nous nous reverrons une autre fois, dit-elle en quittant la table.

Djalhy la regarda partir. Intérieurement, il souriait ; le premier contact avait été établi. Tout le travail qu’il avait fait pour enquêter sur le Conglomérat avait au final payé pour infiltrer l’Ordre. À présent, parmi tous les fantômes en mission, il se trouvait être le mieux placé pour enquêter sur cette nouvelle organisation.

Malgré tout, il savait que ce n’était pas uniquement grâce à ses talents que sa tactique commençait à fonctionner. L’infiltration de l’Ordre au sein des Gros Conglomérats atteignait une proportion importante, surtout parmi les officiers. Statistiquement parlant, à un moment donné, il savait qu’il allait être contacté.

À travers le Nahal, il sentait la satisfaction de ses concitoyens. Il sentit également la présence de Djeid, mais de ce dernier émanait un sentiment mitigé, comme s’il n’attendait rien de positif de cette infiltration.

Djalhy se déconnecta du Nahal ; il devait partir. Un nouveau prétendant à la direction du Conglomérat devait se présenter sur Kerm. Djalhy et quelques miliciens devaient assurer sa sécurité entre Koolze d’où il venait et la planète-mère.


* * *