les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 7 : De l’autre côté, page 16

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 7 : De l’autre côté, page 16 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 7 : De l’autre côté - Page 16 sur 21

 - Et moi ? demanda Nadioska, ce qui tira Djeid de ses pensées. Pendant que vous infiltrez l’Ordre, je fais quoi avec Ilane ?

 - Oh, il y a plein de choses que nous pourrions faire ensemble, répondit Ilane avec un sourire charmeur.

Nadioska ouvrit de grands yeux ronds et sentit ses joues devenir horriblement chaudes.

 - Toi et Ilane, vous attendrez pas trop loin, répliqua Djeid en ignorant volontairement la réponse de son meilleur ami. Comme nous ne savons pas ce qui nous attend, nous préférons que tu restes à proximité avec ton cargo. Nous ne serons peut-être pas en mesure de nous téléporter si les choses tournent mal. En cas de souci, vous serez notre sortie de secours. On compte donc sur vous.

Quelques heures plus tard, les sylians firent savoir à Djeid que tout était en place pour le plan d’infiltration. On lui donna de nouvelles coordonnées spatiales auxquelles ils devaient se rendre avec le Vinestan. Il s’agissait encore une fois d’un système sans planète.

Un autre cargo attendait sur place depuis peu. Nadioska effectua ses manœuvres d’approche pour établir le contact. À travers la vitre du cockpit, elle observa l’autre cargo. Au fur et à mesure qu’elle s’approchait, elle pouvait distinguer de plus en plus de détails et ses sourcils se froncèrent progressivement.

 - Il ressemble comme deux gouttes d’eau à mon cargo, finit-elle par affirmer.

 - Une équipe sylianne a travaillé sans relâche depuis le début de la mise au point de notre plan pour que ce cargo que nous avons volé à la Confédération ressemble au Vinestan, expliqua Djeid.

 - J’ai l’impression qu’il est abîmé, nota-t-elle en effectuant les dernières manœuvres d’approche nécessaires afin d’établir un sas entre les deux cargos.

 - Nous l’avons volontairement endommagé, expliqua Djeid. L’Ordre doit croire que tu as été touchée à un moment donné de ta fuite et que des réparations doivent être effectuées. Ça explique pourquoi tu as été obligée de trouver une planète pour procéder à des réparations d’urgence.

Le cargo jumeau avait une longue estafilade sur son flanc gauche. Ce n’était pas grand-chose, mais suffisant pour rendre plusieurs pièces totalement inhabitables par manque d’air.