les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 7 : De l’autre côté, page 8

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 7 : De l’autre côté, page 8 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 7 : De l’autre côté - Page 8 sur 21

Djeid, Ilane et Iridryss se tenaient debout dans différents coins du salon, les mains posées sur les murs et les yeux fermés. Très lentement, ils faisaient glisser leurs mains contre les parois, les sourcils froncés dans un effort évident de concentration.

 - Mais que faites-vous ? s’exclama Nadioska éberluée.

 - Nous sondons, répondit Djeid sans ouvrir les yeux.

 - Vous sondez ? répéta-t-elle sans comprendre.

Djeid laissa retomber ses mains et se tourna vers elle en souriant.

 - Nous sondons les parois de ton cargo à la recherche du mouchard de l’Ordre Nouveau. Nous sommes aidés par les techniciens sylians qui avaient commencé les recherches sur la base.

 - Ah, dit Nadioska pour toute réponse.

Elle ne pouvait pas s’empêcher de trouver la situation incroyablement étrange. Elle s’avança dans le salon et s’assit sur son canapé, tandis que Djeid replaçait ses mains sur la paroi. Elle observa les trois sylians, en se demandant ce qu’ils pouvaient bien faire exactement.

 - Et vous avez découvert quelque chose ? demanda-t-elle au bout d’un moment.

 - Non, répondit Djeid sans se retourner vers elle.

 - Ce n’est pas que je n’ai pas confiance en vos facultés, reprit-elle, mais vous êtes sûrs que c’est le meilleur moyen pour découvrir ce mouchard ?

 - Oui.

 - Ah ! Dans ce cas, il faudrait le trouver rapidement, car l’Ordre va nous repérer et …

 - Nous avons encore trois heures avant qu’ils ne débarquent dans ce système.

 - Comment sais-tu cela ? demanda-t-elle.

 - Nous avons calculé, en prenant en compte le temps moyen qu’il leur a fallu les dernières fois avant de te repérer. Nous avons pondéré ce temps en fonction de plusieurs facteurs, tels que l’endroit où se trouve leur destroyer actuellement, ainsi que…

 - C’est bon ! Je te crois ! lança Nadioska. Inutile de me sortir une équation mathématique à quarante inconnues !

Djeid éclata de rire, mais laissa ses mains posées contre la paroi du salon.

 - Si tu continues à me faire rire, je vais avoir du mal à me concentrer, dit-il sur un faux ton de reproche.

 - Désolée ! répondit-elle avec un sourire en coin. Au fait, qu’est-ce qui vous fait dire que l’Ordre va de nouveau envoyer son destroyer ?