les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 8 : Infiltration, page 10

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 8 : Infiltration, page 10 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 8 : Infiltration - Page 10 sur 21

Les quatre hommes s’assirent sur les coussins. La plupart ne savaient pas comment se tenir exactement et étaient embarrassés, bougeant leurs jambes à plusieurs reprises comme s’ils ne savaient pas trop quoi faire avec.

Elymène prit une des fioles remplies de liquide ambré et en versa l’équivalent de cinq ou six gorgées dans cinq verres en forme de coupelle. Elle donna un verre à chacun et en garda un pour elle.

 - Ceci est une liqueur de la sainte planète Ennoralck, dit-elle en levant son verre, les yeux brillants.

 - Bah voyons ! Une sainte planète ! murmura Thisdia qui se trouvait assis à la droite de Djalhy.

Il avait parlé suffisamment bas pour qu’Elymène n’entende rien. Djalhy leva son verre pour en sentir le liquide ambré. Cela sentait l’amande, mais l’odeur était si forte que Djalhy recula son verre brusquement, incapable de cacher une grimace de dégoût.

 - Je vous assure que c’est très bon capitaine Hylaj, dit Elymène en approchant la coupe de ses lèvres tandis que Thisdia commençait à montrer quelques signes d’agacement.

 - Bien ! dit-il d’un ton sec. Sommes-nous ici pour boire un coup ou bien pour parler de votre Ordre Nouveau ?

 - Les deux, cher capitaine, répondit Elymène sur un ton enjôleur. Je vous en prie, goûtez cette liqueur, puis je vous parlerai de l’Ordre.

Les hommes se regardèrent, chacun attendant qu’un autre fasse le premier pas. Thisdia, soupira bruyamment et se décida à soulever son verre.

 - Eh bien, allons-y, dit-il avant de boire quelques gouttes du liquide ambré.

Les autres l’imitèrent et Elymène sourit, satisfaite. Le liquide était sirupeux et son goût en amande si fort qu’il en était écœurant. Malgré tout, son taux d’alcool devait être assez bas, ou bien alors il était complètement dissimulé par le goût d’amande amère.

 - Parfait, dit Elymène toujours souriante. Je vais à présent vous présenter l’Ordre Nouveau.

Elle s’assit en tailleur, en faisant face aux quatre hommes, la statue était derrière elle et encore une fois, Djalhy eut cette étrange impression d’écho entre la femme et la statue.

 - L’Ordre Nouveau a été créé par le Seigneur Elibohme, il y a maintenant quinze années de cela. Notre Seigneur a constaté à quel point la Confrérie des Planètes est une institution sur le déclin. Regardez autour de vous messieurs ! Que voyez-vous ? Une masse de pauvres gens écrasés par une poignée de technocrates au pouvoir, des lois vieillissantes qui ne protègent que les puissants, une police au plein pouvoir qui n’agit plus dans la légalité. Trouvez-vous tout cela normal ? Notre Seigneur pense que ça ne l’est pas.