les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 8 : Infiltration, page 14

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 8 : Infiltration, page 14 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 8 : Infiltration - Page 14 sur 21

Le regard de Djalhy revint vers la statue. Elle se tenait là en face de lui et le regardait de ses pupilles blanches et froides. Djalhy sentit quelque chose lui transpercer le cerveau et lorsque de nouveau la statue parla, il se sentit sombrer dans un espace vide et entièrement noir.


* * *


Palave et Lomélys étaient en route vers le système Ennoralck. Ils avaient emprunté l’un des petits vaisseaux de transport de la Confédération que les sylians gardaient en réserve. Depuis qu’ils avaient quitté Syl, ils étaient restés en contact à travers le Nahal et avaient suivi l’infiltration de Djeid et d’Iridryss sur le destroyer de l’Ordre, puis l’étrange expérience de Djalhy.

Comme tous les sylians, ils se sentaient à présent inquiets. En ce moment même, Djalhy pouvait avoir été découvert ou il pouvait tout aussi bien être mort. Lorsqu’on perdait contact avec un fantôme, cela n’augurait jamais rien de bon, d’autant plus que les fantômes travaillaient en général seuls ; pour Djalhy, aucune aide immédiate disponible.

Au lieu de continuer à se ronger les sangs, Palave prit le parti de se concentrer sur sa mission. Il s’assit à la place de pilote dans le cockpit et commença à préparer sa sortie de l’hyperespace. Lui et Lomélys devaient enquêter sur Ennoralck afin de récupérer le maximum d’information sur le culte de la Déesse Mijalk. Les sylians aimaient savoir où ils allaient, et selon eux, un manque d’information était presque toujours la cause d’une mauvaise décision. Savoir et prendre des décisions en conséquence, c’était presque un mot d’ordre chez eux.

Palave avertit Lomélys qu’ils allaient arriver dans le système Ennoralck dans moins de cinq minutes. Jusqu’à présent, ils n’avaient jamais travaillé ensemble, mais se connaissaient un peu grâce au Nahal. Palave était grand, brun aux yeux marron, le visage un peu anguleux, tandis que Lomélys était blond, et possédait un visage plus doux et féminin. C’était un grand ami d’Ilane et tous deux étaient connus pour faire des fêtes mémorables sur Syl. Toutefois, quand ils étaient en mission, ils étaient aussi sérieux et efficaces que n’importe quel autre fantôme.

Lomélys rejoignit Palave dans le cockpit du petit vaisseau, au moment où ce dernier commençait à décélérer.

« Nous y voici », dit Palave à travers le Nahal, autant pour Lomélys que pour le reste des sylians connectés.