les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 8 : Infiltration, page 19

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 8 : Infiltration, page 19 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 8 : Infiltration - Page 19 sur 21

 - Pouvait pas le faire toi-même ? grommela-t-elle en partant cette fois vers ses fourneaux.

 - Non, répondit-il en haussant les épaules.

Sous les yeux sceptiques de Lomélys, l’homme remplit les verres avec le liquide brun et sirupeux que contenait la bouteille poussiéreuse.

« Ne t’inquiètes pas » dit quelqu’un dans le Nahal. « Je connais ce vin. Il est un peu fort, mais il n’est pas si mauvais que ça…. quand on est habitué. En tout cas, il ne s’agit pas d’une drogue. »

L’homme lui tendit un des verres, puis commença à boire.

 - Alors ? dit-il. D’où venez-vous ?

 - Hum, nous venons de… Befsal, répondit Lomélys en se souvenant soudainement que c’était la planète natale de Nadioska.

 - Connais pas, dit l’homme sur un ton bourru. Et pourquoi vous êtes ici ?

 - Eh bien… nous devions aller sur… Antarlie, mais nous avons eu une petite panne et nous avons donc décidé de nous poser ici le temps de réparer.

 - Connais pas Antarlie non plus.

 - Oh, vous ne perdez rien vous savez, dit Lomélys en trempant ses lèvres dans la liqueur brune. Mais expliquez-moi plutôt ce qui se passe ici ? Pourquoi toutes ces navettes de l’APC ?

 - Oh ça ! C’est plutôt récent, répondit l’homme en haussant les épaules. Ça doit faire un an ou deux qu’ils sont là en permanence.

 - Un an ou deux ? s’exclama Lomélys. J’avais cru qu’ils étaient là à cause de Kaxido.

 - Kaxido ? C’est qui ?

 - Heu, c’est une planète, répondit le sylian en fronçant les sourcils. Vous n’êtes pas au courant de ce qui s’est passé sur Kaxido ?

 - Jamais entendu parler de cette planète. Vous savez, ici, la Confédération, on n’en a rien à faire ! Ils s’occupent pas de nous, on s’occupe pas d’eux.

 - Mais l’APC ?

 - Eux, ils sont là pour protéger les Conglomérats. Z’ont tout racheté ! Toute la planète !

 - Les Conglomérats ont racheté tout Ennoralck ? s’étonna Lomélys.

 - Comme je vous le dis ! Ça a pris du temps, mais l’ont fait. Depuis, on ne fait plus qu’une seule culture ici. Tous les champs ! Absolument tous les champs de la planète.