les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 9 : Rite de passage, page 14

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 9 : Rite de passage, page 14 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 9 : Rite de passage - Page 14 sur 21

 - Pas de problème, dit-il sans essayer de cacher la satisfaction que cette idée semblait lui procurer.

Les deux assistants revinrent dans la pièce et le prêtre montra Djalhy du doigt.

 - Amenez-moi celui-ci, ordonna-t--il.

Ils prirent Djalhy par les épaules et les jambes et le posèrent sur l’autel sans aucun ménagement. Elymène s’approcha, un sourire méchant figé sur le visage.

 - Alors, capitaine… Hylaj ? dit-elle sur un ton sirupeux. Vous allez commencer par me donner votre vrai nom.

 - C’est mon vrai nom, répondit Djalhy impassible, décidé à ne livrer aucune information.

 - Bien sûr, tout comme votre visage ! Remarquez, je préfère le nouveau, dit-elle en passant une main dans les cheveux du sylian. Vous êtes plutôt séduisant.

Il préféra ne rien répondre et se contenta de la regarder d’un air neutre. Une idée était un train de germer dans sa tête.

 - La technologie que l’Ordre utilise est très intéressante, dit-il en gardant un air détaché. Mais par rapport à la nôtre, elle est encore assez… primitive.

Elymène et le prêtre se regardèrent en fronçant les sourcils.

 - Que voulez-vous dire, demanda-t-elle.

 - Que nous avons des connaissances bien plus avancées.

 - Et qui êtes-vous exactement ?

 - Vous n’êtes pas les seuls à avoir créé une société secrète au sein de la Confédération, répondit Djalhy. Mais nous sommes plus discrets que vous. Je parie que vous n’avez jamais entendu parler de la Confrérie des Changeformes.

De nouveau Elymène et le prêtre échangèrent un regard.

« A quoi jouez-vous Djalhy ? » demanda Dvalime.

« Je veux les faire parler. » répondit-il.

« Faites attention à ce que vous dites. Il ne faudrait pas que cela les mène sur Syl. »

 - Parlez-moi de votre Confrérie, dit Elymène en prenant un ton plus mielleux.

 - Notre Confrérie s’intéresse à vous. Nous pourrions peut-être nous associer. Mais nous avons besoin de plus d’informations à votre sujet.

 - Vraiment ? Et que souhaitez-vous savoir exactement ?

 - Quel est le but de vos conversions en masse ? Que souhaitez-vous faire au final ? Renverser la Confédération ? Comment comptez-vous faire cela ?