les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 10 : Au secours de Djeid… et d’Iridryss, page 3

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 10 : Au secours de Djeid… et d’Iridryss, page 3 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 10 : Au secours de Djeid… et d’Iridryss - Page 3 sur 18

Les gardes acquiescèrent silencieusement et se postèrent de part et d’autre de l’autel.

 - Quant à vous, murmura Elibohme en regardant ses deux prisonniers inconscients, je vais enfin savoir pour qui vous travaillez.

Ilane, connecté au Nahal, regardait la scène par les yeux de Palave et de Lomélys. Il était allongé sur la chaise longue et savourait quelques instants de calme dans le jardin du Vinestan en attendant la suite des évènements.

Lorsque Nadioska entra dans la serre, il en profita pour lui raconter les dernières nouvelles. Hésitante, elle ne savait pas trop si elle devait les trouver bonnes ou mauvaises. Probablement un peu des deux, car après tout Djeid était vivant, mais aux mains de l’Ordre.

 - Nous allons y aller, dit-elle après quelques secondes de réflexion.

 - Nous allons… où ? demanda Ilane en fronçant les sourcils, inquiet par avance de la réponse qu’il allait recevoir.

 - Nous allons là-bas… sur Ennoralck. Nous allons récupérer Djeid… et Iridryss.

 - C’est de la folie ! La planète est entièrement protégée par l’APC. Ils patrouillent dans leurs navettes et ont des centaines de capteurs d’intrusions. On ne pourra pas passer au travers sans se faire remarquer.

 - Oh, ça, c’est évident ! rétorqua Nadioska.

 - Mais…

 - On ne va pas les laisser, insista-t-elle sur un ton sec. Ils sont inconscients, ils ont besoin d’aide, donc on y va !

 - Je vous rappelle que deux de nos fantômes sont sur place, reprit Ilane en espérant encore lui faire changer d’avis.

 - Oui, mais Djeid et Iridryss sont inconscients. Comment vont-ils faire pour quitter la planète ?

 - Ils ne vont pas rester inconscients éternellement, et Palave et Lomélys peuvent…

 - Je vais dans le cockpit ! coupa-t-elle brusquement.

Elle franchit la porte-sas d’un pas décidé, tandis qu’Ilane résigné se levait de sa chaise longue pour la suivre.

 - J’imagine que vous avez pris votre décision ? Que rien de tout ce que je pourrais dire ne vous fera changer d’avis ? demanda-t-il pour confirmer ce qu’il savait déjà.

 - Exact, répondit Nadioska.

« Je crois qu’elle est aussi têtue que Djeid » constata Lomélys.