les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 10 : Au secours de Djeid… et d’Iridryss, page 8

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 10 : Au secours de Djeid… et d’Iridryss, page 8 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 10 : Au secours de Djeid… et d’Iridryss - Page 8 sur 18

« Partons ! » dit Palave. « Même si je sais maintenant que ce n’est qu’un robot, elle me fiche quand même la chair de poule ! »

Ils quittèrent la salle le plus rapidement qu’ils purent, compte tenu du fait que Djeid pouvait à peine marcher et que Lomélys portait Iridryss sur ses épaules. Avec difficulté, ils grimpèrent les marches de l’escalier en colimaçon, Palave scannant l’espace devant eux et Lomélys conservant un contact permanent avec Ilane.

« Nadioska est arrivée dans l’orbite de la planète » signala-t-il alors qu’ils faisaient une pause en haut des escaliers.

« Dépêchons-nous » dit Palave. « Nous devons trouver rapidement une sortie. Nadioska ne pourra pas feinter les navettes de l’APC pendant bien longtemps ! »

« Si jamais, elle y arrive d’ailleurs ! » renchérit sombrement Lomélys.

Nadioska arrivait effectivement dans l’orbite d’Ennoralck, les moteurs poussés à fond, bien décidée à passer le barrage de l’APC coûte que coûte.

 - Ça va secouer ! dit-elle à l’attention d’Ilane qui se contenta de répondre par un froncement de sourcils désapprobateur.

 - Cargo en approche, veuillez ralentir ! lui ordonna un agent de l’APC à bord d’une des navettes.

Elle ne daigna même pas répondre et fonça vers l’atmosphère en prenant la direction du palais. Ilane lui lança un regard inquiet tout en s’accrochant machinalement aux accoudoirs de son siège.

 - Cargo, vous venez de pénétrer dans l’atmosphère de cette planète de façon illégale ! lui signala l’agent avec dans la voix autant de colère que de surprise. Veuillez arrêter vos moteurs immédiatement ou nous tirons à vue !

 - C’est ça, marmonna Nadioska entre ses dents. Cause toujours !

Constatant le refus évident d’obéir, la navette de l’APC prit le cargo en chasse.

 - Ils ont mis du temps à réagir, constata Nadioska.

 - C’est un peu normal ! ironisa Ilane. Ils ne doivent pas avoir l’habitude à ce qu’un fou furieux traverse illégalement et à pleine vitesse leur espace aérien.

Nadioska concentré sur son pilotage ne répondit rien.

« J’espère que vous êtes près de la sortie du palais » dit Ilane dans le Nahal. « Parce que nous, nous serons là dans très peu de temps… si on ne se fait pas descendre avant ! »