les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 12 : Résurrection, page 14

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 12 : Résurrection, page 14 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 12 : Résurrection - Page 14 sur 17

« Peut-être devrions-nous attendre un peu avant de prendre une décision » proposa Iridryss.

Au sein du Nahal, une vague d’étonnement fit son apparition. Iridryss ne se mêlait que très rarement aux divers débats qui prenaient place dans le Nahal. La plupart du temps, elle restait silencieuse et se contentait de voter sans donner d’explications quant à ses choix. Ce devait être la toute première fois qu’elle participait à un débat.

« Pourriez-vous vous expliquer ? » demanda Dvalime sur un ton à la fois doux et respectueux.

« Nadioska nous a donné beaucoup d’informations sur un avenir possible » dit-elle. « Or pour le moment, il nous est impossible de savoir si cela n’est qu’un simple cauchemar ou bien si elle a véritablement vu l’avenir. Attendons simplement une seule semaine et nous serons fixés. »

« Pourquoi attendre une semaine ? » demanda un sylian. « Comment cela pourrait-il nous aider dans notre décision ? »

« Parce que d’après Nadioska, dans une semaine l’Ordre attaquera Kerm » expliqua Iridryss. « Si donc cela se produit réellement, nous saurons qu’elle a véritablement vu l’avenir. Nous aurons ensuite six mois pour soit quitter cette galaxie, soit nous préparer à combattre. »

« Une semaine d’attente me parait raisonnable » conclut Dvalime. « En attendant, le plus sage serait de détruire la navette de l’Ordre avec laquelle Nadioska a été ramenée ici. Cette navette pourrait peut-être guider l’Ordre jusqu’à nous. Maintenant que ce Seigneur Elibohme connaît notre existence, nous devons redoubler de prudence. »


* * *


Nétona sortit de la section recherche de la base principale de l’Ordre. Les techniciens avaient été incapables de répondre à ses questions et il savait que son seigneur allait être très mécontent. Il se dirigea vers la salle du trône où Elibohme devait sûrement se trouver. Lorsque son seigneur était sur la base, il se contentait de donner des instructions depuis la salle du trône ou bien allait se reposer dans ses appartements privés. On le voyait rarement ailleurs.