les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 13 : Un nouveau départ, page 13

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 13 : Un nouveau départ, page 13 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 13 : Un nouveau départ - Page 13 sur 19

 - Plus personne ne contrôle la météo, lui signala Djeid qui avait suivi son regard. Il est probable que d’ici quelques heures une tempête se déclare. Quand nous sommes arrivés sur cette planète, il y avait souvent des ouragans. Les conditions météorologiques étaient très instables. C’est aussi pour cela que nous avons dû intervenir.

Nadioska ne répondit rien, mais elle sentit une nouvelle vague de tristesse et de culpabilité la submerger, et pendant un instant, elle se dit qu’elle n’avait rien à faire ici, au milieu des sylians. Elle n’était pas à sa place avec eux. Pourquoi partir alors ? Elle appartenait à la Confédération. Puis, pendant une seconde, elle essaya de s’imaginer en train de se séparer de Djeid. Cette pensée lui parut si insupportable qu’elle prit la décision de rester dans la file d’attente.

Il fallut encore dix minutes avant qu’ils ne passent tous deux par le téléporteur. Djeid avait choisi d’arriver à proximité de la passerelle de commandement. À bord, les couloirs étaient pleins de sylians portant de nombreux sacs et la progression vers la passerelle se révéla assez lente.

En traversant un des couloirs, Nadioska eut soudainement l’impression de voir un petit dessin rose sur l’un des murs. Elle se souvint de ce que Djeid avait fait dans la vision du futur qu’elle avait eue. Il avait créé sur un des murs, la représentation d’une fleur rose aux pétales recourbés. Elle essaya de s’approcher du mur pour mieux le voir, mais il y avait trop de passage et Djeid la forçait à continuer à avancer. Elle se promit intérieurement de revenir à l’occasion dans ce couloir pour être sûre.

Arrivée à destination, Nadioska constata qu’un calme étonnant régnait sous le dôme de la passerelle. Djeid lui fit signe de déposer son sac dans un coin, puis ils traversèrent la passerelle en direction de la seule table vide qui restait.

 - À la table principale, ils sont en train de préparer le départ, expliqua Djeid en murmurant pour éviter de déconcentrer ses compatriotes.

 - Le départ est prévu pour dans combien de temps ? demanda Nadioska en murmurant à son tour.

 - Il faut encore au moins une heure avant que tout le monde n’embarque… mais je pense qu’on ne partira pas avant deux bonnes heures. C’est le premier vol du Vak’Niel, nous devons rester prudents.

 - Qu’en pensez-vous que la flotte de l’Ordre sera ici ?

 - C’est à toi de nous le dire, répondit Djeid narquois.