les mondes de Vlana

Chroniques Syliannes Livre I - Chapitre 13 : Un nouveau départ (page 9)

Textes en lecture en ligne > Chroniques Syliannes Livre I Chapitre 13 : Un nouveau départ, page 9 (à lire en ligne)

Chroniques Syliannes Livre I

Chapitre 13 : Un nouveau départ - Page 9 sur 19

« Où es-tu ? » demanda une voix plus forte que les autres. « Tu n’es pas vraiment dans le Nahal. »

« Djeid ? »

« Oui, c’est moi. Reviens dans le Nahal. »

Nadioska essaya de se concentrer et imagina au-dessus de sa tête la déchirure qu’elle avait vu quelques instants plus tôt, mais malgré tous ses efforts, rien ne se passa. Elle continua de dériver lentement dans les couloirs du Vak’Niel sans contrôler ses mouvements.

Une immense fatigue la submergea bientôt et elle se sentit tomber dans un gouffre noir. Elle rouvrit les yeux brusquement et se retrouva assise dans l’herbe du parc. Liije continuait de jeter de la nourriture à l’oiseau blanc sans lui prêter la moindre attention. Elle sentit la tête lui tourner. Son cœur battait violemment et elle tremblait comme si elle venait de vivre une expérience traumatisante. Alors qu’elle tentait de reprendre un peu le contrôle d’elle-même, elle vit apparaître Djeid devant elle.

 - Qu’est-ce que tu as fait ? demanda-t-il perplexe.

 - Heu, je ne sais pas trop, répondit-elle en haussant les épaules. C’est venu comme ça.

 - Pour nous, tu étais comme une espèce d’ombre qui se baladait sur le vaisseau.

 - Eh bien, vous étiez des ombres pour moi aussi.

Djeid fronça les sourcils tentant de trouver une explication logique et rationnelle.

 - Aucun sylian n’a jamais réussi à faire un truc pareil, dit-il pensif.

 - Normal, répliqua Nadioska en se redressant pour prendre une attitude supérieure. Je suis la Céliane !

Djeid leva les yeux au ciel.

 - Ça promet, murmura-t-il avant de disparaître aussi brusquement qu’il était arrivé.

 - Qu’est-ce que tu as fait ? demanda Liije intrigué par la conversation.

 - Un truc bizarre, répondit Nadioska en écartant les bras en signe d’incompréhension.

Les jours passèrent et Nadioska commença à s’ennuyer fermement. Ses autres tentatives pour se connecter au Nahal se révélèrent être des échecs cuisants et elle se sentait particulièrement inutile, seule dans les rues de Syl, tandis que les sylians travaillaient sans relâche à quelques kilomètres au-dessus de la planète.

Dépitée, un jour, elle alla voir Dvalime pour lui parler.