les mondes de Vlana

Livre-jeu Zylaria - livre 1 : chapitre 1, page 10

Accueil > Lecture en ligne > Livre-jeu Zylaria - livre 1 : chapitre 1, page 10

** Actuellement, vous n'êtes pas connecté à votre compte. **

Toute première mission pour Gaval Seneg

Gaval était beaucoup trop intrigué par ce dirigeant d'un Gros Conglomérat qui faisait appel à l'APC, pour ne pas chercher à en apprendre plus. Et comme il s'agissait de sa prochaine mission, il n'hésita pas à demander un rapport sur Reixa Nang. Après tout, même si un supérieur tombait sur cette demande, l'explication serait simple : il souhaitait avoir toutes les cartes en main pour mener à bien sa première vraie mission.

Gaval utilisa donc son orcom pour obtenir des renseignements sur Reixa Nang et sur les fameuses menaces de mort qu'il avait reçues. Il ne fallut pas attendre longtemps pour que le rapport ne lui soit transmis.

- Reixa Nang, commença la voix féminine de l'orcom, 35 ans, né sur la planète Sladi d'une riche famille de notables. Enfance sans incident. Bon élève à l'école. Il choisit de faire des études de droit qu'il termine avec mention. À 28 ans, il épouse Éléonore Pesca, principale héritière du Conglomérat d'Arode. Il en devient son dirigeant, malgré les protestations des autres membres de la famille Pesca. Depuis 18 mois, il reçoit régulièrement des menaces lui intimant l'ordre de rendre ses fonctions et de laisser la place à Barbo Pesca, le neveu d'Éléonore Pesca, sous peine d'être exécuté sommairement. L'enquête pour déterminer l'identité de l'auteur de ces menaces est en cours et n'a rien donné jusqu'à présent. Aucune preuve n'indique qu'elles auraient été faites par Barbo Pesca lui-même. Fin du rapport.

Gaval comprenait maintenant mieux pourquoi Reixa Nang n'avait pas confiance dans sa propre milice. Si un autre membre de la famille voulait le faire disparaître, il devait avoir un certain poids au niveau du Conglomérat et probablement quelques partisans au sein même de la milice. Cela expliquait pourquoi cette mission de l'APC. Par contre, pourquoi son supérieur ne lui avait pas fourni ces informations directement ?

Gaval ne put alors s'empêcher de sourire en trouvant rapidement la réponse par lui-même. Le capitaine Hérol voulait le tester ; il voulait savoir si Gaval allait prendre l'initiative de chercher les informations dont il avait besoin. Il devait donc déjà savoir que son cadet avait fait cette demande de rapport.

Plutôt satisfait de ses déductions, il se dit qu'il allait maintenant passer le reste de la journée à s'entrainer au tir et à faire un peu de sport avant de se coucher tôt.

Gaval a gagné un bonus : +1 en concentration.

Continuer