les mondes de Vlana

Livre-jeu Zylaria - livre 1 : chapitre 1, page 16

Accueil > Lecture en ligne > Livre-jeu Zylaria - livre 1 : chapitre 1, page 16

** Actuellement, vous n'êtes pas connecté à votre compte. **

Toute première mission pour Gaval Seneg

Gaval attendit quelques minutes puis fit mine de commencer à fermer lentement les yeux, comme s'il sombrait tranquillement dans le sommeil.

La navette était silencieuse et on n'entendait que le faible bourdonnement du moteur. Personne ne parla pendant une bonne demi-heure et Gaval se demanda s'il avait choisi la bonne méthode pour commencer à espionner les trois hommes. Malgré tout, il décida de se donner une nouvelle demi-heure à faire semblant de dormir, avant de rouvrir les yeux et de tenter de trouver un sujet de conversation avec les autres.

Cinq minutes s'écoulèrent lorsque soudain il entendit l'un des agents murmurer.

- À ton avis, il dort ?

- J'ai l'impression, murmura l'autre.

- Sergent ? fit le premier agent toujours à voix basse. On va faire quoi avec lui ?

Il y eut un silence, puis Gaval entendit le sergent murmurer à son tour.

- On ne change rien à la mission. Par contre, il faudra vous assurer qu'il ne nous mette pas des bâtons dans les roues. Vous devrez rester avec lui, pendant que je m'occupe seul de notre problème.

- Bien, répondit l'agent.

- Profitez-en pour tâter le terrain, reprit Fourque. On ne sait jamais, les recrues ont un bon potentiel. Ce serait dommage de passer à côté d'une opportunité.

- Pas de problème, affirma l'agent. On va s'en occuper.

Le silence retomba dans la navette. Gaval devait avouer qu'il n'avait pas compris toutes les subtilités de la conversation. Ces hommes avaient l'habitude de travailler ensemble et ils semblaient sur la même longueur d'onde. Par contre, il y avait clairement anguille sous roche. Le problème dont parlait Fourque ne devait sûrement pas être la mission officielle de protection. Lui aussi avait visiblement une mission non officielle qu'il allait devoir effectuer seul.

Gaval n'avait pas envisagé que l'APC puisse fonctionner de cette manière lorsqu'il avait décidé de s'engager. Cet organisme qu'il pensait sans défaut semblait vérolé par l'utilisation de méthodes discutables et cela ne lui plaisait pas du tout.

Fin du chapitre 1

La suite de cette histoire sera publiée sur ce site au plus tard en mars 2021. Rendez-vous à ce moment-là !